Jeanne Peuhmond apporte le soutien de Kandia Camara et du RDR à des Responsables politiques d’Abobo

La Vice-présidente du RDR chargée d’Abobo, Jeanne Peuhmond était dans la soirée de ce vendredi 18 mai dans les quartiers de la commune d’Abobo avec une forte délégation. L’objectif de cette tournée était d’apporter le soutien et le réconfort du RDR à des militants des premières heures.

Trois étapes ont constitué cette tournée qui a débuté dans la section Sitarail pour s’achever dans la section Assonvon.

Chez Koné Sliman et Traoré Mariam, respectivement Secrétaire de Section et RFR de la section Sitarail, la Vice-présidente du RDR chargée d’Abobo par la voix de l’Inspecteur Assemian Christian a dit la gratitude et la reconnaissance du parti et de la Secrétaire Général Kandia Camara à ses militants.

Après la section Sitarail, Jeanne Peuhmond et les siens ont mis le cap sur la section Assonvon chez le Secrétaire de Section Sanogo Yssouf dit Falacha. Même ambiance.

Remerciement et reconnaissance pour avoir soutenu le combat de la démocratie et de l’avènement du RDR au pouvoir d’Etat.

À toutes les étapes, Jeanne Peuhmond a apporté un appui symbolique en numéraire et en vivre aux responsables politiques durant ce mois de Ramadan.

Publicités
En passant

Élections locales à venir | Les 10 Commandements décalés du candidat

Nous sommes à une dizaine de jours des senatoriales et à plusieurs semaines des élections municipales. Si les premières ont des allures de nomination avec un air de boycotte, les secondes catalysent toutes les attentions. Et contrairement aux senatoriales, les candidats pour être ne manquent pas. Ils sont mêmes pour la plupart déjà en campagne. Les challengers comme les favoris, les prétendants comme les maires sortants. Les méthodes peuvent différer, mais au fond, nos candidats, à quelques exceptions prêt, sont tous issus de la même école avec un mode de fonctionnement. Voici les 10 commandements décalés de nos chers faux prophètes.

Premier commandement

Tu souriras, riras et plaisanteras avec tout le monde en période de campagne. La victoire est au prix des nombreuses mains sales et puantes que tu serreras.

Deuxième commandement

Tu seras présent 7/7, 24/24 dans la commune que tu as abandonné. Ton bureau retrouvera, enfin… son locataire. Il n’est jamais trop tard pour savoir qu’il est bon et apaisant de mériter son salaire.

Troisième commandement

Tu mediatiseras tout, absolument tout ce que tu feras même. Ton photographe a « eu affaire ». Facebookers, journaliste (les vrais comme les « alimentaires ») pourvu que le monde entier sache les actes que tu poseras.

Quatrième commandement

Tu soutiendras toutes les actions des jeunes. Même les challenges de pétanque t’interesseront. Tu susciteras et entretiendras une flopée de club de soutien. « Alpha An bi kô, Jeunesse DTK (entendez Donald Toi Kplwa).

Cinquième commandement

Tu seras présent à tous les funérailles et baptême du quartier. Les repos du dimanche à Assinie et dans les hôtels luxueux, c’est après ton élection. La famille et les amis ça compte, surtout à la veille d’une élection ou d’une réélection. C’est selon !

Sixième commandement

La mémoire te reviendra subitement. Tu te rappeleras des militants et amis de longue date. Tu les visiteras régulièrement. Les vieux réflexes reviennent toujours. Et la mémoire est une chose fabuleuse surtout pour un politicien en quête de voix, tu le comprendras.

Septième commandement

Tu procéderas à un remaniement de ton staff et de ton administration. Les vauriens qui t’auront suivi en congés 5 ans durant, en seront pour leur frais. Ils seront vidés tout simplement.

Huitième commandement

Tu reprendras ton action de reprofilage des voies arrêté lors de ta dernière campagne.

Neuvième commandement

Tu seras l’homme le plus généreux du monde. Douk Saga serait un radin, ni plus ni moins, à côté de toi. L’argent coulera à flot, le temps que tu t’installe à nouveau dans ton fauteuil.

Dixième commandement

Tu seras l’homme le plus accessible de l’univers. Tu décrocheras tous les numéros, même les plus inconnus. Tu parleras à tous et seras le plus aimable du monde. Mais ça, c’est juste le temps de la campagne.

Élections municipales à ABOBO, profil du Maire idéal en 5 points

Dans environ six mois, les populations pourront décider de changer ou de reconduire les premiers magistrats de leur commune. À ABOBO, trois candidats ont officiellement porté à la connaissance des différentes couches de la population leur intention de briguer le poste. Ce sont le Maire sortant Adama Toungara, le Député Koné Tehfour et Ouattara Brahima, tous issus des rangs du Rassemblement Des Républicains. Deux générations de politiciens avec deux profils variés et différents. Avec eux, d’autres candidats encore non officiels attendent probablement le moment opportun.

Voici cinq traits caractéristiques qui pourraient « et devraient distinguer » le futur maire de la deuxième commune la plus peuplée du pays.

1. Solidarité et Générosité

C’est connu ABOBO est un vaste cas social où la paupérisation et ses effets sont plus visibles que partout ailleurs en Côte d’Ivoire. Les cas sociaux, les drames comme l’incendie du grand marché, ce n’est pas ce qui manque ici. Être Maire d’Abobo, c’est accepter d’être le plus grand service social du district d’Abidjan sinon du pays.

Les funérailles, les aides à la scolarisation des élèves et les nombreuses demandes d’appui financier seront le lot quotidien de « l’heureux élu  » qui devra, en plus d’être foncièrement habité par un esprit de solidarité, faire preuve d’une générosité à toute épreuve.

2. Proximité et disponibilité

Un Maire, Ministre, Conseiller Spécial et avec de nombreux engagements ici en dehors du pays devrait tout bonnement être hors jeu. Les raisons sont simples et totalement objectives. Le poste de Maire d’Abobo est fondamentalement incompatible avec d’autres fonctions executives, c’est un secret de polichinelle. Avec une telle démographie et des enjeux aussi importants, il est impossible d’être efficace si l’on ne s’y consacre pas entièrement. C’est d’ailleurs pour cette raison que le maire d’Abobo plus que tous les maires d’Abidjan devrait se garder de vivre à Cocody, Bietry ou encore au Plateau. Si vous n’est pas présent, vous ne serez jamais efficace.

3. Fermeté et rigueur

Les Gnambros et leurs patrons syndicats du transport devra avoir à qui parler. Le Maire de Cocody a réussi il y a peu le pari de mettre fin au dictat des ranconneurs adepte de l’argent facile et du cafouillage. L’un des problèmes majeur de la commune majeur reste la gare, son emplacement et sa gestion. Tout y passe. Drogues, agression en bande et trafic en tout genre. Le maire sortant avec son initiative de la gare internationale d’Anonkoua peine à déloger les gbakas et autres wôrô des alentours de ses services. Le projet de Centre Commercial vendu aux populations en 2013 par le Maire Toungara est carrément à l’arrêt. Quand au musée « révolutionnaire », il sort petit à petit de terre dans un environnement qui contraste avec le joyaux architectural. Enfin, le challenge le plus éprouvant du prochain maire d’Abobo pourrait assurément être celui de l’organisation professionnelle des services municipaux pour optimiser les rendements. Si vous n’êtes pas rigoureux, ferme et à cheval sur un minimum de principes, vous courez droit dans le mur durant votre mandat.

4. Ambitieux et travailleur

Il y a matière à travailler et à être réussir à Abobo. La première richesse, c’est l’homme. Ce n’est pas ce qui manque par ici. Comment capitaliser cette forte démographie et créer les conditions d’une dynamique favorable à l’emploi des jeunes, l’autonomisation des femmes. Il faut donc pour se faire envisager sérieusement la formation et promouvoir l’entreprenariat. Mais combien d’Abobo savent qu’ABOBO fm existe et diffuse des émissions sommes toutes assez intéressantes et s’inscrivant dans cette dynamique. Les leviers existent. Il faut tout simplement les utiliser et arrêter l’improvisation. Les moyens ne manquent pas, mais la volonté peut être. Si vous n’êtes pas travailleur et animé par une ferme volonté de réussir, bonjour l’échec.

5. Rassembleur et diplomate

La crise postelectoral de 2010 et le commando invisible a porté un coup sérieux à la cohésion des communauté. Faites un tour à Anonkoua Kouté, vous vous en rendez compte. Entre les grandes phrases sur la cohésion sociale et la réalité du terrain, il encore et toujours un fossé que seul un premier magistrat diplômate et rassembleur peut combler.

Si vous êtes de la coalition RHDP au pouvoir, vous aurez en plus de cela, les différents clans de votre bord politique à mettre d’accord. Et ce n’est pas gagné !

Législatives 2016 à ABOBO | Moussa Doumbia, la légitimité d’une candidature militante!


Doumbia Moussa est l’actuel l’Administrateur de la Permanence de Madame le Ministre Jeanne Peuhmond. Cadre du Rassemblement Des Républicains à Abobo, son parcours politique constitue son atout majeur dans la cours à la candidature pour les législatives à Abobo. 
Un aperçu de son cheminement entre 1995 et 2015 au service du RDR :

 1998 : Secrétaire de la Section d’Anonkoua Extension 3, 

1998 : Chef des Districts RDR d’Anonkoua, Bocabo et de PK18. Une zone qui couvre aujourd’hui environ dix (10) Districts après la dernière proposition de découpage. 

2006 : Commissaire Politique du RDR à ABOBO 

2007 : Départemental Adjoint 

 2010 : Directeur de Campagne Adjoint à la Sécurité lors de l’élection présidentielle à ABOBO 

 2015 : Directeur de Campagne Adjoint à la mobilisation lors de l’élection présidentielle à ABOBO 

 2015 : Membre du secrétariat national chargé du suivi-évaluation 
Voici les grandes lignes du combat politique de notre Administrateur au service du RDR à Abobo depuis le commencement jusqu’à la victoire de 2010.
Pendant les dernières élections présidentielles d’Octobre 2015, il a assuré avec maestria la mobilisation à la DDC du RHDP à Abobo III sous la Direction de la Ministre Peuhmond. Personnage affable et d’un calme olympien, le Grand (par la taille et par sa vista et sa clairvoyance politique) Doumbia Moussa connait bien la case verte et conseil la patience et l’humilité. Il force le respect et l’admiration dans tous les camps. 
J’aime à partager ce texte de Félix-Antoine Savard sur la constance qui peint l’homme dans certains aspects de sa très forte personnalité:

 » Les paysans avaient appris de la terre la sagesse lente et calme, la volonté tenace de parvenir, la patience des lentes germinations, la joie des explosions généreuses de vie [. .. ] Les coureurs des bois, eux, avaient conquis sur la forêt elle-même leur hardiesse au milieu des périls, leur endurance à la misère, leur ingéniosité dans tous les besoins. Ils s’étaient fait une âme semblable à l’âme des bois, farouche, jalouse, éprise de liberté ; ils s’étaient taillé un amour à la mesure des grands espaces. Ils avaient tous, depuis les lointaines et prodigieuses randonnées des leurs, dans le passé, un orgueil de caste et comme un droit d’aînesse sur le sédentaire des champs. » 

Moussa Doumbia fait parti avec l’Inspecteur Kouakou Christian Assemian des Gardiens du Temple du RDR Abobo. 
Alpha Orlando,

Lien

RDR | Kandia Camara, Jeanne Peuhmond et Adama Toungara, locomotives du Parti présidentiel à ABOBO se mobilisent pour la révision de la liste électorale et les futurs échéances électorales.

#RDR #Mobilisation | Kandia Camara, Jeanne Peuhmond et Adama Toungara, locomotives du Parti présidentiel à ABOBO se mobilisent pour la révision de la liste électorale et les futurs échéances électorales.

image

Les dernières performances du RDR lors des dernières joutes électorales dans son bastion abobolais a beaucoup fait parlé. Pour éviter un autre camouflet, les Hommes forts de #ADO à ABOBO, ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Dans cette perspective, ils se sont retrouvés le jeudi 7 juillet dernier au QG Régional avec les Départementaux et les Responsables politiques pour parer au plus pressé. Environ 2,9 millions de francs constitués par les apports du maire Toungara, des ses Adjointes Peuhmond et Kandia et de la trésorerie de la Rue Lepic; ont été mobilisés pour aider à la mobilisation des militants sur le terrain.
Cette rencontre a selon certaines indiscrétions été le lieu pour les militants de revenir sur l’abandon et le délaissement dont ils sont l’objet par les Responsables statutaires du RDR à Abobo. Le Maire Adama Toungara, n’a lui même pas échappé au courroux des intervenants. L’un d’entre eux en serait même venu à l’interpeller directement en relevant son parcours de combattants durant sa maladie où il a frappé sans succès à toutes les portes des Responsables républicains. N’eut été la générosité de Madame la Ministre Jeanne Peuhmond, il serait six pieds sous terre, a-t-il martelé à la face du Régional Toungara et des Départementaux confus.
Ce fut l’occasion pour le Député Maire Toungara de féliciter Madame la Ministre Peuhmond car, « elle est du RDR et tous les cadres devraient l’imiter dans sa générosité ».
Le Maire a tant bien que mal, réussi à ramener le calme et la sérénité dans les échanges pour inviter l’ensemble des Responsables présents à investir le terrain pour un RDR plus fort à Abobo.
Du reste, c’est dans cette même veine, que ce samedi 9 juillet, le Secrétariat National à l’implantation du Parti a distribué environ 8 millions de francs aux différents Responsables des structures de bases (Secrétaires de Sections, Commissaires Politiques, Présidents de Districts RJR) du Rassemblement Des Républicains au Quartier Général Régional sis à ABOBO 3 chatons.
Le RDR semble donc résolu à reconquérir le cœur de ses militants dans les semaines à venir.

Finale du Championnat d’Europe 2016 | 11 bonnes raisons ivoiriennes de supporter les bleus ce soir!

image

La France, notre France d’Houphouët Boigny rencontre le Portugal de Cristiano Ronaldo ce soir au Stade de France à l’occasion d’une affiche finale  surprise. L’équipe nationale de France réputée la plus africaine de toutes les équipe européenne sera très supportée sur le continent et particulièrement en Côte d’Ivoire. Les raisons de ce engouement des ivoiriens autour des bleus sont multiples et variées. Mais sur le plan strictement footballistique, les binationaux ivoiro-français ont pour la plupart marqués l’histoire du football français.
Basile Boli, Olivier Kapo, Emerse Faé, Didier Drogba, Meité Abdoulaye, Djibril Cissé , Maxwel Cornet, Serges Aurier, Gnanhoua Gérard, Abou Diaby, Dagui Bakari un 11 qui pourrait être de France et pourtant bien de chez nous!

Dans les buts, le célébrissime montpelliérain Gnanhouan Gérard. Le sympathique ex portier des éléphants et son fort accent français a joué dans les sélections A’ française.

En défense, le grand, l’immense Basile Boli, Bété bon teint et ambassadeur du football hexagonal, il est également la fierté de toute la Côte d’Ivoire. Avec lui, le marseillais Meité Abdoulaye et la « fiotte » [notre Ziguehi national] Aurier Serges sont des arguments de poids hi unissent nos deux pays.

Au milieu de terrain, l’on pourrait aligner Olivier Kapo, Maxwel Cornet et Emerse Faé [le jeune retraité niçois], Abou [Diaby ambulance] et pourquoi pas Djibril Cissé [en ailier de débordement, comme dans PES12] pourraient constituer un milieu de valable. Allez… si ça peut vous consoler, nous sommes dans une stratégie de gamers.

En pointe, la partie que j’aime le plus, Didier Drogba et Dagui Bakari. J’en suis encore à me demander comment les français ont pu louper cette gazelle flamboyante entre Guingamp et Marseille. Mais bon, il y a un Dieu pour les pauvres et le choix de Drogba pour la selephanto en ait une preuve tangible. Pour Bakari, le 9 de Vahid Halilovic à Lille, c’est bien mais le temps qu’il a mis, lui et Manfredini à nous rejoindre ma laissé un goût amère.

S’il vous fallait une raison de plus pour soutenir nos ancêtres, cette équipe devrait finir de vous convaincre des liens de sang qui nous lie à la France. Allez les bleus!

Génération Peuhmond ABOBO | Importante rencontre sur fond de sensibilisation sur l’opération de Révision de la liste électorale.

image

La Génération Peuhmond a tenu une rencontre d’information et d’échange de son Bureau Exécutif élargi au Présidents de coordinations à la Permanence de Madame la Ministre Jeanne Peuhmond, sous la présidence du PCA Doumbouya Saibou, ce dimanche 10 juillet 2016 à 10h.

Les échanges ont porté sur les actions concrètes que la Génération Peuhmond pourrait mener à l’effet  d’inciter les populations à s’intéresser au #RLE en cours. Il s’agira aux différentes coordinations d’activer leurs équipes de mobilisation pour faire du porte-a-porte avec des tracts et des prospectus.
Cette rencontre a finalement été l’opportunité pour le Bureau Exécutif d’adopter le principe d’une rencontre mensuelle.

La Génération Peuhmond est une organisation associative composée de jeunes résidents dans la commune d’Abobo, cadres, acteurs de développement; qui œuvrent pour la promotion des valeurs de civisme et de citoyenneté.

#TeamPeuhmond #GoGP