L’Abécédaire de l’abobolais/ 26 spécificités d’une commune spéciale! Chapitre 1

ADO, le Banco, la Criminalité, la commune la plus peuplée d’Abidjan est une grande malade. Un véritable cas social connu de tous. Cet abécédaire ambitionne de dépeindre le drame de la cité « au pouvoir ». Mais pas que… ABOBO, c’est aussi le N de N’Dotré et la chaleureuse Solidarité des Cours Communes et des ambiances Bon-chauffère des jeudis de mariage. Voici le top 26 des maux, des singularités et pourquoi pas, des bons côtés de la vie à ABOBO, au rythme de l’alphabet. 

A comme ADOland, Avocatier ou Anonkoua… Bienvenue à ABOBO!

image

S’il y a le Yopougon de Gbagbo, le ABOBO de ADO est aussi une réalité. Malgré les chiffres de la présidentielle dernière, la commune est un repère sur d’ADOrateurs. Les frustrations et la désillusion d’ABOBO-BOSTON promis par le Maire, les militants du RDR sont restés fidèles à Alassane Ouattara. Les habitants de la commune se considèrent malgré comme étant au pouvoir à la suite de leurs voisins de Yopougon. Bien entendu, nombres de cadres « au pouvoir » ont pris la clé des champs depuis leurs promotions, abandonnant leurs camarades du #ADOland à leur propre sort. Alors à Avocatier, Anador ou à Anonkoua trouverez assurément des Abobolais, mais qui se cherchent encore pour la plupart.

Le B du Banco, des Bassins orageux et du projet ABOBO, le nouveau BOSTON

image

A ABOBO, la forêt a donné son nom au rond point situé juste à l’entrée de la commune. Le triste épisode de l’assassinat des femmes lors de la crise post-électorale a malheureusement rendu cet endroit célèbre. Situé entre la ferraille et la gare, le rond point du Banco est multifonction. Pour les gbakas (nos mini cars de transport), c’est une station stratégique pour charger. Celle donne naturellement droit à un cafouillage et un embouteillage chronique sous l’œil bienveillant des policiers.
Avec la forêt du Banco, ABOBO a une forte pluviométrie. Et la pluie à ABOBO, c’est le calvaire dans certains quartiers. Akeikoi, Anonkoua 3 en savent quelques choses. Nous y reviendrons…

C pour Criminalité

image

L’un des talons d’Achille de la commune du maire Aké Loba est son fort taux de criminalité.
Enfant-Microbes, agressions et autres bracages sont le lot quotidien des Abobolais. Il ne passe pas un seul jour à ABOBO sans qu’un individu ne soit agressé au couteau, à la machette ou au pistolet ou mieux à la kalachnikov.
http://m.youtube.com/watch?v=7Yt1m_ZgHj4
La guerre y est certainement pour beaucoup. Point n’est besoin de rappeler que la commune a été au cœur des affrontements armés de 2010. De nombreux armes ont circulé et ces armes ont trouvé preneur. De Marley à Colombie (vous êtes bien en Côte d’Ivoire) via Derrière-rail, les ghettos et les fumoirs font partis intégrante du décor et ce, au vu et au su des autorités. Les descentes sporadiques des forces de l’ordre n’y feront rien.

« Il faut seulement donner leur quotas » nous confie « Le Tché », un jeune habitué d’un fumoir situé quasiment sur les rails non loin du sous-quartier Zion.

D comme Drogues et Délestage, #Delestron et autres Dérives

image

Il y a des quartiers à ABOBO où fumer un pétard ne gêne en rien. Les cafés express dans le genre de ceux situés à la Pompe, non loin du Dépôt sont de véritables marchés d’herbes. Il en faut bien pour faire « travailler » les gnamolos qui rançonnent les honnêtes chauffeurs de gbakas avant de se muer la nuit en microbes. Des microbes qui attendent gentiment les noceurs et autres adeptes de bars à putes miteux qui foisonnent de plus en plus dans les quartiers (fête de fin d’année oblige!); pour les dépouiller dans le noir du délestage. Eh oui, il n’est pas rare, aux alentours de 18h de voir les abobolais, plongés dans le noir presque tous les jours. Agrandissant du coup le sentiment d’insécurité de ces derniers. La drogue, le raquette, la prostitution voici là un savoureux cocktail digne de la commune la plus célèbre pour sa dangerosité.

Le E des Éboueurs
Il y a peu, ils attendaient la pluie, mais avec cette histoire de réchauffement climatique et de saisons aussi imprévisibles que les autorités de la commune; ils s’y mettent désormais la nuit tombée. Eux ce sont les éboueurs de chez nous. Avec une pompe et quelques mettre de tuyau, ils transvasent les fosses sceptiques de fortune dans les rues, sinon dans les caniveaux, pour le meilleur des cas. Quand vous saisissez les services d’hygiène de la municipalité, c’est toujours la même rengaine: « on n’a pas de carburant ».

Au F, c’est la Ferraille des faux-jetons et la casse des je kens en tout genre.
A la rentrée de la commune, vous verrez souvent, très souvent le spectacle désolant d’un dépotoir à ciel ouvert jouxtant un parking en bordure de route, cause d’embouteillages affligeants. Vous êtes à la Ferraille. La ferraille des guinéens, des Ibos et aussi des ivoiriens. Normalement, la Ferraille est le sanctuaire du commerce de pièces détachées. Mais vous y verrez toutes sortes de trafics. Un conteneur de moteurs importés a été l’objet d’une saisine des forces de l’ordre. Et sans surprise, les douaniers, venus pour l’occasion avec leurs mécaniciens ont découvert dans un moteur une grande quantité de drogue, m’a confié un ferrailleur. C’est connu, la Ferraille est un repère de bandits en tout genre. Mais, comme il faut un peu de tout pour faire un monde. Les ferrailleurs se décrivent comme des » grouilleurs », des self-made-men. De nombreux désolidarisés et sans emplois y ont trouvé leur compte. Ce qui est aussi vrai.

image

Quand on leur demande pourquoi ils ne rejoignent pas tous l’espace de N’Dotré, ils vous rétorquent que l’espace qu’ils occupent n’appartient pas à l’État. Mais qu’avec le temps ils s’exécuteront au fur et à mesure que les clients se familiariseront avec N’Dotré. 

Voici le premier volet de notre abécédaire d’abobolais. Nous vous avons ébauché quelques aspects non exhaustifs assurément de notre commune adorée de A à F.

Publicités

Hommage à tous les Parisiens by « Alpha Blondy – I Love Paris (Classic Will Remix) » sur YouTube

Paroles de I Love Paris
I love Paris
I love the way the people move
I love Paris
I love the way the children groove

You can see black and white
Side by side, oh what a nice sight…

I feel so right, my spirit is so high
I feel so right, my spirit is so high
When you get down Pigalle
Girls will drive you wild
And when you walk up to the Champs-Elysées
Let your eyes play, let them play
I love Paris
I love the way the people move
I love Paris
I love the way the children groove
Moving out century to century
You go to les Halles
Teenagers getting high
When you ride back to the Champs-Elysées
Let your eyes play let them play, let them play eh
I love Paris
I love the way the people move yeah
I love Paris
I love the way the children groove
I love the way the people move
I love the way the children groove
I love the way, I love the way the children groove

Dieu protège le valeureux et sympathique peuple français!

image