Abobo/ Chasse aux mendiants, le pleurer-rire d’une action salutaire

Abobo/ Chasse aux mendiants, le pleurer-rire d’une action salutaire

image

L’on a longtemps décrié l’inertie des autorités ivoirienne à mettre en application leurs propres décisions de lois. Il y a un peu plus de deux ans, le premier policier du pays,Hamed Bakayoko, lançait ceci: « A compter du 5 août 2013, tout mendiant ou marchand ambulant présents à un carrefour sera interpellé et ses marchandises confisquées ». Et depuis… plus rien.
Mais cette semaine, les lignes semblent avoir bouger, du moins du coté de la commune du Ministre, député-maire Adama Toungara. En effet, depuis ce lundi 18 janvier, les forces de l’ordre ont procédé à un déguerpissement dans les règles de l’art du rond point situé en face du » marché Koné Siaka », du nom de l’ancien Maire. Et comme à l’accoutumée, dans notre très chère commune, l’exercice n’a pas été de tout repos. Les indésirables occupant ont pris leurs jambes  (si) à leur cou pour certains, quand les quelques récalcitrant ont vite été ramené à la raison par le dispositif déployé.
Le spectacle à la fois burlesque et affligeant des éclopés de la terrasse tentant d’échapper aux hommes de #hambak a fait rire plus d’un gnamolo (gnambros (c’est selon)).

image

La joie et le bonheur  contagieux des  apprentis-gbaka et des passants était assez expressif. Cette opération  annonce est la fin de l’insalubrité ambiante et la restauration de l’autorité dans ce paradis d’incivisme. Il est donc à souhaiter que nos autorités restent constants dans cette entreprise de décolonisation sauvage des espaces publics pour le bonheur des citoyens. Car, comme pour la casse d’ANADOR, l’espace est vite ré-colonisé dès lors que la force publique abandonne les lieux. Il faut donc espérer que quelques policiers demeurent sur les lieux pour assurer le « service après vente ».

Publicités

Les cinq arguments de Euphrasie Yao pour réussir au Ministère de la Famille

image

Les cinq arguments de Euphrasie Yao pour réussir au Ministère de la Famille

Le mercredi 13 janvier dernier, toute la Côte d’Ivoire était suspendu aux lèvres du SG du Gouvernement Amadou Gon. Nous avons tous pris connaissance avec le tant attendu gouvernement Duncan III. Cette équipe de « mission et de combat » a vue la rentrée de 9 nouveaux Ministres dont Euphrasie Kouassi Yao, pour le ministère en charge de la Famille de la Femme et de la Protection de l’Enfant. La nouvelle locataire du 16e étage de la Tour E succès ainsi à la célébrissime Anne Désirée Oulotto, retournée a ses anciens amours de la salubrité.
Voici trois bonnes raisons de faire confiance à l’ex Directrice de l’Egalité et de la Promotion du Genre.

image

I. Expertise et Expérience d’un passage au Ministère
La toute nouvelle Ministre de la Famille est une ancienne de la maison. Elle a en effet dirigé avec maestria la défunte Direction de l’Egalité et de la Promotion du Genre en abrégée DEPG. C’est naturellement qu’avec son départ, cette direction qui a naguère fait la fierté du ministère a progressivement périclité pour enfin disparaître et se muer en un observatoire logé à la Primature.
Après la DEPG, Madame Yao a porté sur les fonds baptismaux aux cotés de  la Ministre  Peuhmond, Conseillère  Spéciale du Président Ouattara, le compendium des compétences féminines, dans son combat pour la promotion du Genre. Ce document à bien d’égards constitue une révolution dans la lutte pour une société égalitaire est certainement.

II. Favorite des partenaires et autres bailleurs de fonds
L’une des particularités de la Ministre Euphrasie Yao est la confiance que place en elle les partenaires aux développements. Pour preuve, nous avons pu observer dès l’annonce de sa nomination un ballet impressionnant de personnalités du système des nations unies et des ambassadeurs. « c’est la rançon du travail bien fait » nous a laissé entendre une ex collaboratrice. Le PNOEV et les autres autres programmes du ministère peuvent vraisemblablement se frotter les mains. Car à la réalité, selon certaines indiscrétions, lesdits partenaires commenceraient à se revoir leur participation à la baisse sinon à se retirer.

image

III. Travail et Esprit de créativité
Tous s’accorde à le dire, la néo Ministre de la Famille, de la Femme et de la Protection de l’Enfant est une bosseuse hors paire qui ne recule devant aucun obstacle pour atteindre ses objectifs. Sa nomination, elle le doit assurément à l’ensemble de ses efforts. La pédagogue (elle est enseignante) met le travail et le travail bien fait au centre de tout. De sorte qu’elle force le respect de ses collaborateurs. A voir la trajectoire de la plus part d’entre eux, l’on ne saurait être guère surpris. Le Conseiller Technique Doumbia, le Directeur des Pupilles de la Nation Lath Alain Didier, les Sous-Directeurs Kouamé Paul-Marie et Annick Oulaî sont des purs produits de Madame la Ministre Euphrasie Yao et des transfuges de l’ex DEPG. Tous reconnaisse en elle un Patronne travailleuse, courtoise et agréable qui a la carrure pour faire passer un cap au Ministère.

image

IV. Une battante et une gagnante
L’une des dernière victoire en date de la Ministre Euphrasie Yao est  le titre honorifique d’Ambassadrice Vlisco 2015 remporté un certain 28 mars 2015. Son état-major a eu tout loisir de constater que chez les Yao, il n’y a pas de petite bataille. Tous on été mis à contribution pour battre campagne et remporter.
Notre nouvelle Ministre est également Titulaire de la Chaire UNESCO  » Eau, femmes et pouvoir de décisions ». Après son départ du Ministère, certains cadres de l’équipe d’alors à la suite d’une vaine tentative de « récupérer » la Chaire Unesco EFPOD, ont appris à leur dépend qu’il ne fallait pas chercher des noises à la Euphrasie Yao.

image

V. Les Ministres Jeanne Peuhmond, Jean Claude Kouassi, le Colonel Kouassi… Une Famille haute définition
Euphrasie Yao était avant sa récente nomination la Coordonnatrice du Compendium des Compétences Féminines dirigé par Jeanne Peuhmond, Conseillère Spéciale du Président Ouattara et SGA chargée de la trésorerie du Rassemblement Des Républicains. C’est un secret de polichinelle, Jeanne Peuhmond est la marraine de la Ministre Euphrasie Yao. Si vous ajouté Madame Peuhmond, le Ministre Jeanne Claude Kouassi, frère de la Ministre, membre du Bureau Politique du PDCI et ex Directeur de Cabinet du Premier Ministre Banny vous avez une idée du niveau d’ancrage de la toute nouvelle apôtre de la condition féminine en Cote d’Ivoire.
Il est donc fort à parier qu’un vent nouveau et agréable souffle sur le Ministère de la Famille, de la Femme et de la Protection de l’Enfant pour le grand bonheur des travailleurs sociaux qui fonde de grands espoirs en leur nouvelle Ministre.