Lien

Mémorial Marley, mon top 11 des reggaemen pour ce 11 mai

Mémorial Marley, mon top 11 des reggaemen pour ce 11 mai

Le 11 mai, le monde entier rend hommage à la légende du Reggae Robert Nesta Marley. Bien plus que la commémoration de son décès, c’est la victoire de Bob Marley sur la mort que tous les amoureux de vibrations positives célèbrent ce jour. Ses mélodies, ses belles paroles et son charisme lui ont permis de transcender les années, les générations. Vous trouverez un peu de Bob dans toutes les cultures, toutes les religions, toutes les nations, tous les pays. Qui un résistants, qui un héros, une méga star aux verbes tranchants… Il y a du Bob Marley en tout et partout.
En Côte d’Ivoire, nous nous en tiendrons à ses artistes qui portent hauts le flambeau de la Côte d’Ivoire parmi les disciples de Bob Marley.
De Alpha Blondy à Spyrow en passant par Tangara Speed Goda, voici mon top 11 des marleysiens ivoiriens.

1. Alpha Blondy
Véritable icône à travers le monde, notre Jagger est une fierté pour l’Afrique entière et même pour le Reggae. Tous ses albums sont des événements et la création il y a peu de Alpha Blondy FM ont fini de convaincre les plus septique de son engagement pour la promotion du genre et l’émergence de nouveaux talents. Ses reprises originales des titres de Marley dans ses albums restent pour moi les meilleurs et un moyen de redécouvrir Bob.

image

2. Tiken Jah facoly
Le natif d’Odienné est perçu depuis un bon moment comme LE dauphin de Jagger. Il marche dans les pas de l’homme avec des tubes et une bonne promotion en Europe. Le fait d’avoir remporter le prix RFI Talent d’Afrique n’y est pas étranger. Depuis « mangecratie », Tiken nous a habitué à des prises de position tranchées et des « coups de gueules » très appréciés dans le camps des Républicains en Côte d’Ivoire.

image

3. Ismael Isaac
Avec les deux premiers, il constitue le triangle de feu du Reggae en Côte d’Ivoire. Ses productions discographiques s’arrachent comme des petits pains. Il n’a peut être pas la reconnaissance internationale des premiers cités mais il reste de loin le plus talentueux pour moi après Alpha Blondy.

image

4.Tangara Speed Goda
Tout bon abobolais accorderait une place de choix au Vieux-père Oumar dans son classement de reggaeman. Avec son cheval et ses locks, Tangara Speed Goda a marqué d’une empreinte indélébile la scène musicale ivoirienne avec une prestation scénique digne d’un vrai abobolais. « Loubard Feeling » reste gravé dans nos cœurs comme une hymne au tout Abobo et à tout le ghetto.

image

5. Kajeem
Artiste Compositeur Animateur Radio et Humanitaire, Konan Guillaume est pour moi l’expression même de l’intellectualité dans le genre. C’est avec attention que je l’écoute chaque fois qu’il intervient dans un quelconque média. L’homme sait dire et bien dire. Un magistère qui fait honneur à l’univers du Reggae. Depuis son N’Gowa Possee, le fils de Jah s’est détaché comme le meilleur de sa génération. « Le Petit garçon qui peinait à parler » est la bénédiction des héritiers de Bob chez nous.

image

6. Naftaly
Arrangeur émérite et bourré de talent, l’ex fantôme du rap ivoirien est reconnu par tous comme un véritable magicien. Tout comme Kajeem, il a des textes chatoyants et des mélodies géniale. ᤾Quand j’écoute les paroles de « Tiens ferme », je me demande comment une pareille magie peut passer par moment inaperçu. C’est sur que pour les initiés, Naftaly fait parti des valeurs réelle du Reggae Orange Blanc Vert.

image

7. Spyrow
Un autre Abobolais, tout comme Tangara et Kajeem. Je l’ai découvert à la faveur de sa collaboration avec le fils de Jah dans « Ghetto Reporters »: un pur bonheur. Le leader de Jahmo Jahmo Band est une très belle promesse et la garantie d’un souffle nouveau pour notre reggae. Sa reprise de Lougah François est une performance qui a fini de me convaincre de l’étendu de son talent.

image

8. Ras Goody Brown
Il a une voix aussi singulière qu’envoûtante qu’il sait manier à sa guise. Ses interventions sur le projet Conquéring Lion et à tous ses débuts dans Negro Muffins parlent pour lui. S’il n’a pas la reconnaissance qui va avec, il est quand même l’un de ceux qui ont la reconnaissance reconnus de ses pairs.

image

9. Larry Cheick
Le Lion de Treichville fait parti à l’instar de Alpha Blondy et de Ismo des pionniers du genre qui ont installé le reggae dans le cœurs des mélomanes ivoiriens. ᤾Djandjou Star (Ferima), Code Pénal, Massa sont des tubes qui font vibrer encore les connaisseurs et qui font désormais parti des classiques de la musique ivoiriennes.

10. Serges Kassy
John Bri, Cabri Mort, Sécurité Sociale… Sergent est l’une des icônes du Reggae made in Côte d’Ivoire. Avec son style bien à lui et ses textes très engagés, Serges Kassy ne laisse personne indifférent. Son engagement avec la galaxie patriotique lui vaut d’être en exil depuis la crise post électorale.

image

11. Hamed Farras
Médaillé de bronze au Afrovison de 1991 en France avec son succès « Deni », Hamed Farras est l’une des légendes de la scène ivoirienne. Véritable machine à tubes des année 90, il à porté haut le drapeau ivoirien et celui du Reggae également. L’enfant prodigue à grandi depuis et depuis son retour de son exil américain, il fait son petit bonhomme de chemin.

Le reggae ivoirienne, autrefois troisièmement puissance mondiale, est de plus en plus perçu comme la deuxièmement place forte des aficionados du genre. Les 24 heures du Reggae, Abi reggae Festival et bien d’autres initiatives telles que Alpha Blondy FM, doublé des performances de nos magiciens du rythme concours énormément à perpétuer la tradition de reggaefiles dans notre pays.
Vive le reggae et happy Marley Day à tous!

Publicités
Lien

Discours du #1erMai| Ma lettre au Président de la République

image

Discours du #1erMai| Ma lettre au Président de la République

Les sages de chez nous, enseigne que quand Dieu fait ton palabre, point besoin de se dévêtir. C’est la moralité de cette histoire de #voleurs de la CIE et de leur congénère #brouteurs des transports.

Quand Monsieur le Président vous avez dit hier que les mesures qui ont conduit à mettre le feu au front social n’étaient exactement ceux qui avaient été « exactement » arrêtées au Conseil des Ministres, nous, citoyen de la commune d’#Abobo, sommes dit: Très bien!
Vous veniez de dire clairement et la tete haute ce que nous pensions tout bas. Et que celui que vous avez mis en mission a failli à appliquer correctement vos décisions, vos instructions.

Et bien, Monsieur le Président, c’est ce meme monsieur que vous avez envoyé à vos militants d’Abobo, vos enfants chéris, vos supporteurs les plus dévoués pour les sortir de l’ornière depuis 2001, pour qu’Abobo devienne un #Boston et vous imaginez bien le résultat: Zéro pointé!
Votre cher messager est rentré en brousse avec vos recommandations et vos instructions. Si bien qu’il n’en est ressorti qu’il y a peu pour venir repeindre à grand frais les lieux du crime: des locaux infrequentés par lui-même si ce n’est pour quelques cérémonies officielles.

Monsieur le Président, vous avez sûrement vu les conséquences de cette désillusion de vos #sofas d’Abobo dans votre dernière réélection. Les abobolais sont tout simplement restés chez eux, dans leurs grins, dans leur salon, dans leur quartier.

Vous avez donc eu le nez creux, en remettant les points sur les « i » dans cette affaire de permis de conduire et des factures d’électricité. Mais ce serait une symphonie inachevée si vous en restiez là! Déjà que #Les200 du gendre sont devenus de véritable Saint Thomas.

Il faut donc envoyés un signal fort à tous les mauvais envoyés en les remerciant poliment. Déjà qu’ils sont Députés de la nation, et pour notre tonton d’Abobo, Maire à mi-temps, vous ne risquez pas de les voir venir grossir les rangs des chômeurs. Ils auront de quoi s’occuper qui à l’hémicycle, qui dans leur commune.

Monsieur le Président, nous gardons toute notre confiance en votre pragmatisme et votre attachement légendaire à la rigueur. C’est pourquoi nous sommes convaincus que vous n’en resteriez pas au discours politique et aux bonnes intentions de ce 1er mai: Chassez-les sans état d’âme!

Respectueusement un #abobolais, qui compte sur vous!

Alpha Dee’Aras-souba Orlando