Elections Départementales du RDR, les militants entre mazoya et réalisme poltique

1075428_505935156141365_109697330_oC’est bientôt les élections départementales au Rassemblement Des Républicains. Les militants du Parti présidentiel sont donc appelés aux urnes pour choisir leurs départements. Cette élection est la première d’une série qui permettra au RDR de changer tour à tour ses Départementaux, son Président en charge des jeunes, des femmes, du corps enseignant, entre autre. Cette élection, à la veille des importantes échéances de 2015, insufflera une dynamique nouvelle au parti du Président Alassane Ouattara.

C’est donc un test grandeur nature que le RDR entend organiser pour, non seulement,  préparer ses militants au défi de la réélection du mandat de leur candidat, mais aussi pour rapprocher bon gré mal gré, les cadres de la base. Il va donc sans dire que pour être élu, les prétendants imagesdevront au delà des grands discours, justifier d’un présence régulière aux côtés des militants. En d’autres termes, c’est élections internes doivent consacrer les cadres qui dont la proximité, la complicité d’avec leurs militants est avérée. Cette élection remet donc, en scelle, le militant du RDR. Elle est la réponse de la Direction du parti à « la grogne de la base ». Les militants ont donc maintenant le pouvoir. C’est l’occasion pour la base de « mettre les points sur les i ».

L’expérience des dernières joutes électorales a démontré qu’au RDR, les militants sont aussi imprévisibles que les pluies abidjanaises. Et c’est militants là, s’apparentent visiblement aux mythiques supporteurs de l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire: les fameux « Supporteurs Mazo ». C’est militants sont (le raccourci est j’avoue assez facile) des « militants mazo ». Ce sont ces militants, que dis-je, ces suiveurs, qui quoiqu’il advienne, soutiennent, supportent, applaudissent une frange des cadres de leur parti passée maître dans l’art d’abandonner leur militants. Le schéma est simple: « je suis au quartier avec vous, on cause, on bois le thé ensemble, on fait les réunions ensemble… Dès que je suis promu, allez, je déménage! Je change de numéro de téléphone. Mieux, je ne vous salue plus (moi je vous connais où?). Pitoyable hein!

Mais, rien de tout cela ne décourage le militant mazo. Lui, il supporte oh, il supporte seulement! Il trouve régulièrement des prétextes pour dédouaner son leader. Ce type de militantisme avoisine la croyance. Et ces militants mazo ont tous les caractères des adeptes des religieux. C’est militants sont bien souvent souvent à l’image de leur « guide ». Car, à la réalité « la qualité d’un leader se mesure à l’autonomie intellectuelle de ceux qui le suivent » disait Tariq RAMADAN. Un politicien médiocre, n’a pas besoin de militant de qualité. Ce politicien là est fait de la matière que « militant mazo ». Tous deux fonctionnent à l’instant et à l’instinct.

Il faut donc que ses élections départementales du RDR sonnent le glas ceux là qui mettent à mal le fonctionnement de la case verte pour le bonheur des militants, des vrais!

Alpha Dee’Aras-souba Orlando

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s